Chargement en cours...

L'estimation de votre terrain : une étape primordiale

15/05/2018 - En pratique - Neuf
>L'estimation de votre terrain : une étape primordiale

L’estimation d’un terrain est très spécifique et technique. Afin de le mettre au bon prix et d’exploiter au mieux son potentiel, il est conseillé de faire appel à un professionnel spécialisé dans le développement foncier. En effet, bien que l’emplacement du terrain soit un critère fondamental, il ne suffit pas à déterminer son prix de vente. De nombreux aspects sont à prendre en compte.

Localisation du terrain


Comme pour la vente d’un bien immobilier, l’emplacement géographique du terrain reste un critère essentiel dans l’estimation de son prix puisqu’il permet d’établir une fourchette au m². La rareté de ce type de produit dans le quartier, une forte demande sur le secteur mais aussi la proximité des services et/ou commerces ont une véritable influence sur le prix de vente d’un terrain à bâtir.

Surface constructible du terrain


Il est impératif de s’assurer des limites du terrain et de sa surface globale. Pour cela, il faut s’assurer du caractère constructible du terrain : accès, réglementations urbaines, raccordements aux réseaux publics. Cette étape est primordiale puisqu'un terrain non constructible perd considérablement en valeur.

Bien que le terrain soit constructible, la totalité de sa surface ne l’est pas. Il est donc nécessaire de définir la surface constructible du terrain puisque c’est elle qui sera prise en compte pour réaliser l’estimation. Pour cela, il convient de se référer au Règlement National d’Urbanisme (RNU) ou au Plan Local d’Urbanisme (PLU) et/ou règlement de lotissement qui fixent les règles d’urbanisme, reculs, hauteurs et pourcentage d’emprise au sol des futures constructions.

Ces éléments permettent d’envisager le projet soit de plain pied soit à étage, et de vérifier l’adéquation entre les attentes des clients et la réalité du potentiel de construction du terrain.

Particularités du terrain


D'autres critères permettent d’affiner l’estimation d’un terrain : l’orientation, le point de vue, les nuisances environnementales, la configuration atypique…

Des particularités d’ordre plus technique sont également prises en compte.

Les caractéristiques techniques
Un terrain déclaré constructible par l’urbanisme, ne l’est pas forcément dans les faits ou nécessitera des frais complémentaires. En effet, un terrain en pente occasionnera inévitablement des frais d’adaptation ou d’accès. Cet élément doit également être pris en compte lors de l’estimation du terrain.

Viabilisation
La viabilisation ou non du terrain a une influence directe sur sa valeur. En effet, si le terrain n’est pas viabilisé, l’acquéreur aura des frais supplémentaires à engager pour la mise en place des équipements tels que les compteurs d’eau, d’électricité, téléphone, de gaz, et de branchement aux réseaux d’assainissements collectifs ou individuel, (viabilisation primaire) puis pour le raccordement de ces équipements à l’emplacement de la future maison (viabilisation secondaire).

Le travail de viabilisation primaire n’est pas nécessairement réalisé dans le cas d’un terrain isolé mais il est systématiquement effectué par un aménageur foncier dans le cas d’un terrain en lotissement. Les travaux de viabilisation secondaire (accès, terrassement, raccordements et VRD) sont, quant à eux, toujours à la charge de l’acquéreur.

Compte tenu de l’ensemble de ces spécificités, il est fortement recommandé de se rapprocher d’un professionnel spécialisé dans les terrains à bâtir. C’est pourquoi, nous avons conçu deux services pour vous accompagner efficacement dans la vente de votre terrain : le Mandat Bâtir & le Mandat Promotion.  

Vous souhaitez vendre votre terrain ? Nos équipes dédiées se tiennent à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet. Rendez-vous ici

 


Partager l'article
Tags
Suivez nous !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus